Loi, grâce et relations : trois niveaux de relation selon le théologien José Reding

Trois niveaux de relation peuvent être envisagés. Soit, du pire au meilleur :

  • la relation maître-esclave (arbitraire) où le maître exploite et impose ses diktats à l’esclave apeuré (tant que l’esclave a peur de la mort que peut donner le maître, il est sous sa coupe).
  • la relation contractuelle (donnant-donnant) où un rapport de force permet de devenir partenaires dans le respect de règles négociées : il faut un tiers que craignent les parties (juge et forces de l’ordre, État) pour garantir leur exécution. La loi protège la partie la plus faible.
  • la relation de grâce, amicale (gratuite) : relation aimante d’alliance et de réciprocité bienveillante. La loi n’est plus nécessaire parce que la crainte n’est plus la crainte de l’autre ou du gendarme/juge chargé de faire respecter la loi, mais la crainte de faire du mal à l’autre.

Ne croyons pas trop vite que la loi n’est plus utile parce que l’amour marque la relation :

  • Une dégradation de la relation de grâce est toujours possible : si la relation se dégrade, la loi protègera la partie faible.
  • Nous voulons être bienveillants, mais sommes bien souvent dans l’ignorance du bien : la loi a une valeur pédagogique. Elle peut nous indiquer le bien. Encore faut-il la comprendre et l’interpréter avec justesse. Encore faut-il que la loi soit une loi ajustée au bien.

Le don de la loi par Dieu au peuple d’Israël qu’Il vient de libérer de l’esclavage en Égypte (cfr la note du blog reprenant ce texte) est interprétable à l’aide de cette grille de lecture : gratuitement, sans que ce soit mérité, Dieu sort le peuple d’Israël de l’esclavage en lui donnant une Loi qui évite notamment la domination arbitraire.


Cette grille d’analyse a été proposée par le théologien José Reding. Elle est proposée ci-dessous en deux variantes.

La première peut éclairer notre interrogation sur la fonction de la loi (éventuellement la question de son dépassement).

La seconde nous amène plutôt à réfléchir sur la relation à Dieu (et sur la relation de Dieu à l’homme).

Afficher et télécharger le pdf de la note

Afficher et télécharger les deux variantes approfondies (pdf)

(Source :Recueil de textes pour les Journées de formation des professeurs de religion catholique du réseau Communauté française 2007)